top of page

Personne ici-bas n’a à dicter sa conduite à un autre. C’est pourquoi l’utilisation éthique des outils de l’Hypnose restera toujours liée à votre propre (bonne) conscience.

Voici toutefois les idées qui guident notre pratique de l’Hypnose en coaching – des notions que vous pouvez choisir de faire vôtres lorsque vous débutez votre formation à l’ICP, et après :

 

  •  Connaissance impeccable des techniques et processus déterminants en Hypnose ainsi que des notions indispensable de la psychologie et psychopathologie.

  • Professionnalisme : gérer ses états internes, maîtriser les phénomènes de transfert et de projection personnelle, avoir travaillé sur soi et continuer à le faire, continuer d’apprendre au niveau professionnel (mises à jour).

  • Confidentialité : lorsque vous faites profession de thérapeute ou de coach, comme en formation.

  • Neutralité bienveillante : ni apitoiement, ni bonté exagérément témoignée, une attitude sereine teintée de bienveillance.

  • Acceptation inconditionnelle de la personne : qui soit-elle et quoi qu’elle ait fait. Respect de l’individualité humaine et de ses différences.

  • Franchise, transparence et intégrité : ce qu’en jargon on appellerait “être congruent”, avoir d’abord vécu et intégré soi-même ce que l’on exerce et continuer de le vivre au quotidien. Et toujours être prêt à “faire ce qu’il faut faire” pour aider la personne.

  • Optimisme inébranlable en les capacités de changements positifs de la personne et de l’être humain en général. Forte ténacité dans le travail de changement.

  • Volonté d’autonomiser la personne : même au détriment du prestige professionnel du thérapeute ou coach, ou de la simple reconnaissance de son travail.

  • Volonté de se dépasser soi-même pour l’atteinte des objectifs de la personne. Apprendre de l’expérience et s’améliorer encore. Toujours rester flexible et ouvert d’esprit.

  • Partager la Connaissance afin de participer à l’évolution de chacun et de la société en général.

bottom of page